Complications du diabète

Complications de la pancréatite: chronique, aiguë et purulente

Après un processus inflammatoire prolongé qui affecte le pancréas, les médecins diagnostiquent les complications de la pancréatite aiguë. Les changements sont irréversibles, conduisant au développement de phénomènes de nécrose.

Des complications précoces sont dues à la cause: il se produit un dégagement de substances toxiques résultant de la dégradation des tissus mous de l'organe interne. La deuxième semaine, en l’absence de traitement approprié, des effets négatifs tardifs apparaissent. Ils sont associés à la propagation de l'infection secondaire.

Dans la forme chronique de la maladie souffre du foie, des voies biliaires. La destruction du pancréas provoque la formation de kystes, une fibrose, pouvant provoquer un cancer. La modification de l'immunité locale contribue à l'apparition du processus inflammatoire.

Avec la nature alcoolique de la maladie, la pancréatonécrose se développe presque instantanément dans le contexte des effets toxiques. Si vous ne commencez pas un traitement en temps voulu, la maladie entraînera une invalidité ou la mort.

Types de complications

Il existe de nombreuses complications provoquées par une attaque de pancréatite. Pour simplifier la médecine, la classification identifie deux types principaux: les effets négatifs tardifs et précoces qui ont provoqué la maladie.

Le syndrome postnécrotique, les complications purulentes de la pancréatite aiguë et les conséquences pleuro-pulmonaires sont particulièrement graves.

Les phénomènes postnécrotiques d'une attaque réactive sont divisés en choc et insuffisance rénale et hépatique.

Une libération importante d’enzymes et de substances toxiques dans le sang entraîne le développement de complications précoces:

  • Insuffisance cardiovasculaire.
  • Changements irréversibles dans les poumons.
  • Saignements dans les intestins, estomac.
  • Péritonite
  • Jaunisse
  • Troubles mentaux.
  • Thrombose des vaisseaux sanguins.
  • Inflammation de la membrane séreuse.

Avec l'insuffisance hépatique-rénale, le foie augmente considérablement, la miction est absente (parfois de la constipation) ou, inversement, on observe une augmentation de la proportion d'urine par jour. Les indices artériels se développent, la peau et les muqueuses s'assèchent.

Chez 50% des patients, les conséquences d'une attaque aiguë se manifestent par une péritonite de forme séreuse ou purulente.

Pancréatite aiguë et ses conséquences

Lors d'une crise aiguë, une péritonite se développe, de nature aseptique. C'est une complication terrible, accompagnée d'un effet agressif actif sur la cavité abdominale.

En raison d'une intoxication, l'activité des reins et du foie est perturbée. La fonctionnalité du tractus gastro-intestinal, le développement d'une pneumonie toxique, l'œdème pulmonaire peuvent présenter de graves problèmes.

Les complications tardives de la forme aiguë se développent après une période de stabilisation relative du patient. Habituellement dans 20-25 jours du début de la pathologie. Le plus souvent diagnostiqué des conséquences purulentes. Le pire d'entre eux est l'intoxication par le sang.

Complications tardives:

  1. Abcès dans la cavité abdominale.
  2. Syndrome parapancréatique.
  3. Hyperhidrose.
  4. Nécrose pancréatique.
  5. Pylephlebitis (processus inflammatoire de la veine porte).
  6. Pseudokyste ou kyste.

Les tumeurs tumorales, la lymphadénite (provoquée par une intoxication du corps), les attaques de panique (une conséquence des effets négatifs des substances toxiques), une défaillance multiple des organes internes ont des conséquences négatives.

Si le pancréas se forme et que les kystes se forment, ce phénomène est appelé une maladie mortelle. Un traitement chirurgical est nécessaire. Le pronostic n'est favorable qu'avec un traitement rapide.

Il y a souvent des saignements arrosifs - une pathologie causée par la percée d'un vaisseau sanguin dans le foyer inflammatoire.

Conséquences d'une maladie chronique

Les conséquences d'une maladie chronique incluent des anomalies dans le fonctionnement des organes internes liées à la fonctionnalité du pancréas. Le foie et les canaux biliaires sont le plus souvent touchés.

Le patient est diagnostiqué avec un type réactif d'hépatite, de cholestase, de cholécystite - une maladie inflammatoire des voies biliaires, une cholangite purulente.

La formation de kystes est due à la difficulté d'écoulement du suc pancréatique à travers les canaux internes du corps. Il existe plusieurs types de néoplasmes - vrais et faux. Dans environ 80% des images cliniques, un faux kyste est diagnostiqué.

De nombreuses études ont montré que la pancréatite est une maladie provoquant le cancer. En particulier, le cancer du pancréas.

Il y a d'autres complications:

  • Diabète de type 1. Le risque de développement est plus élevé si le patient est atteint de pancréatite alcoolique.
  • Anémie ferriprive.
  • GERD.

Chez les hommes et les femmes adultes, la maladie peut provoquer une hypertension portale entraînant la formation d'exsudat dans la cavité abdominale. En outre, les varices du tube digestif se développent, ce qui se traduit souvent par des saignements massifs.

Afin de reconnaître les complications à temps, il est nécessaire de surveiller la température corporelle, la pression, le pouls et la respiration du patient.

Méthodes de traitement

Les complications de la pancréatite chronique et de ses exacerbations sont traitées dans des conditions stationnaires. Sur la base de mesures de diagnostic et de tests de laboratoire, le médecin recommande le schéma de traitement optimal. Cela varie toujours, cela dépend des conséquences spécifiques de la maladie.

Attribuer un traitement de perfusion - une méthode de thérapie, qui implique l'introduction dans les solutions douces qui empêchent la perte pathologique du corps. Assurez-vous de prescrire un jeûne, des médicaments antibactériens et d’autres médicaments. Souvent effectué l'utilisation d'un drainage important des tissus infectés.

Après cette intervention mécanique, une fistule apparaît, ce qui complique le traitement. En général, la préférence est donnée aux médicaments. La pharmacologie est un large assortiment de médicaments.

Si une perte précoce de suc pancréatique survient à un stade précoce, cela n’est toujours pas une indication pour une intervention chirurgicale. L'insuffisance pancréatique, provoquée par une fistule, peut être compensée par des pilules. Dans la plupart des cas, la fistule guérit indépendamment. S'il se connecte à la cavité ou aux conduits, le processus de régénération est considérablement ralenti.

Pour le traitement de la fistule peut prescrire Octreotide. Posologie quotidienne: 100 mcg par voie sous-cutanée trois fois par jour, la durée du traitement est de cinq jours. Le médicament inhibe l'activité de la trypsine, a un effet antispasmodique, empêche l'intoxication générale.

L'opération est montrée dans des phénomènes tels que:

  1. La présence de saignement dans la cavité du kyste.
  2. Forme pleurale hémorragique ou purulente.
  3. Péritonite diffuse.
  4. Kystes percés dans la cavité abdominale.
  5. Déchirure et suppuration.

Dans la période postopératoire, un traitement antibactérien est effectué (par exemple, la furazolidone), un régime spécial est nécessaire. Attribuer des analgésiques, administrés jusqu'à 5 fois par jour.

Prévention des complications de la pancréatite

Les principes de prévention incluent l'exclusion des boissons alcoolisées de l'alimentation, l'abandon du tabac, une alimentation équilibrée et un mode de vie convenable. L'alcool cause de graves dommages à la glande, en particulier une utilisation fréquente et de fortes doses. La pancréatite est strictement interdite. Si ce n'est pas possible, réduisez la consommation à 1 fois par mois.

Une alimentation saine est la clé d'une longue vie. Les patients doivent adhérer strictement au régime alimentaire, ne pas charger le corps avec des aliments lourds. Il faut refuser les matières grasses et salées, exclure tous les plats épicés. Les produits alimentaires contenant des substances cancérogènes (conservateurs, colorants, arômes, etc.) doivent être jetés.

Dans les maladies chroniques avec des fins de remplacement, il est recommandé de prendre le médicament Pancréatine. La posologie varie de 16 000 à 32 000 unités par jour (jusqu'à 4 comprimés) au cours d'un repas. La dose quotidienne maximale est de 18 comprimés.

Il est possible d'arrêter la douleur dans le pancréas avec des remèdes non conventionnels. De nombreux patients recommandent de prendre une décoction ou une infusion à base de plante tombée à moitié (uniquement en consultation avec le médecin).

Quelles complications peuvent causer une pancréatite, dites aux experts dans la vidéo de cet article.

Loading...